“L’ascenseur social fonctionne très bien au sein du secteur du commerce et de la grande distribution, les salariés ne sont pas enfermés dans un métier en fonction de leur formation initiale“

“L’ascenseur social fonctionne très bien au sein du secteur du commerce et de la grande distribution, les salariés ne sont pas enfermés dans un métier en fonction de leur formation initiale“
Renaud Giroudet, Directeur des Affaires Sociales
publié le 29 juillet 2013
 
L’engagement en faveur de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap est présent depuis de nombreuses années au sein des entreprises du commerce et de la grande distribution. Les grands groupes comme Casino, Auchan ou Carrefour traduisent cet engagement en signant des accords handicap et proposent également de nombreuses opportunités d’emploi. Entretien avec Renaud Giroudet, Directeur des Affaires Sociales de la FCD.
Malgré la crise, le secteur du commerce et de la distribution continue à recruter, quelle sera la tendance 2013 ?

En 2013, la tendance sera stable avec éventuellement une légère baisse due à la crise économique mais le secteur de la grande distribution va continuer à recruter pour compenser les départs (retraite, turn-over).  50 000 à 80 000 recrutements sont réalisés par an et le secteur compte plus de  600 000 salariés en France, dont 85% sont des ouvriers employés (poste de caisse, mise en rayon, boucher). Concernant les métiers de bouches (traiteur, charcutier, boucher) ce sont des métiers en tension dont l’offre est supérieure à la demande. Les enseignes peinent à recruter car peu de candidats se dirigent vers ce type de formation.
 
Quelles sont les entreprises qui recrutent des personnes en situation de handicap ?

La majorité des grands groupes développent des politiques handicap et signent des accords en faveur de la diversité et de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Le secteur de la grande distribution et du commerce est engagé depuis de nombreuses années. Une entreprise comme Casino ou Carrefour dépasse largement l’obligation légale de 6% de travailleurs handicapés en atteignant des taux d’emploi de 7 à 10%. La signature d’un accord handicap permet aux entreprises d’officialiser leurs actions et de rassurer les salariés en brisant les tabous autour du handicap.
 
Quels sont les profils les plus recherchés ?

Tous les profils sont recherchés car les aménagements de postes sont réalisés en fonction du handicap. Néanmoins, les entreprises du secteur recrutent essentiellement sur des postes de mise en rayon ou hôtes (sse) de caisse, qui ne demandent pas une qualification initiale particulière.
 
Quels types d’actions de sensibilisation au handicap mettent-elles en place ?

Toutes les grandes entreprises ont créé leur Mission Handicap et disposent de correspondants régionaux pour faire vivre leurs actions et sensibiliser les salariées au handicap. Cela passe notamment des campagnes d’affichages, la création de revues spécialisées et la participation à des forums dédiés à l’emploi et au handicap.
 
Que pouvez-vous dire à une personne en situation de handicap qui souhaiterait intégrer le secteur ?

L’ascenseur social fonctionne très bien au sein du secteur du commerce et de la grande distribution, les salariés ne sont pas enfermés dans un métier, en fonction de leur formation initiale. Le secteur mise sur les compétences de ses salariés et propose de nombreuses formations internes pour les faire évoluer et ainsi leur donner la possibilité de réaliser une véritable carrière professionnelle.
 

Propos recueillis par Olivier Angelini