“L’anticipation est le meilleur moyen de réussir une action de maintien de l’emploi“

“L’anticipation est le meilleur moyen de réussir une action de maintien de l’emploi“
Annie AYEL, Responsable Mission HANDIPACTE
publié le 10 septembre 2014
Engagé depuis 1995 en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap, le groupe Casino a signé fin 2013, un 6ème accord de Groupe. Annie AYEL, Responsable Mission HANDIPACTE, nous présente les différentes actions mises en place au sein de la politique handicap.   
 

Votre 5ème accord d'entreprise s'est terminé en 2013, où en est le groupe Casino en matière de handicap ?
 
Nous avons signé notre 6ème accord d’entreprise en décembre 2013, pour une durée de 3 ans, celui-ci a été agréé par la Direccte de la Loire en février 2014. Les principaux axes de notre nouvel accord sont :
  • Valoriser les outils déjà développés pour que chacun se les approprie et les utilise
  • Améliorer l’accessibilité professionnelle et numérique
  • Accompagner les situations de maintien dans l’emploi : de la restriction d’aptitude au reclassement en interne ou en externe du groupe
  • Favoriser l’intégration de stagiaires et permettre une augmentation des qualifications des personnes handicapées grâce à la mise en place de stages de formation et de contrats en alternance
  • Poursuivre la politique en faveur des aidants familiaux
  • Poursuivre les actions destinées à sensibiliser nos clients
  • Favoriser la politique intergénérationnelle afin d’assurer la transmission des savoirs et des compétences
 Dans le cadre de ce nouvel accord, le groupe Casino s’engage à recruter 100 personnes et 160 stagiaires sur les 3 ans, en favorisant notamment l’emploi des jeunes et des seniors : 10% de jeunes de moins de 30 ans, 20% des recrutements en CDI, 60% en CDD de plus de 6 mois (dont 50% d’alternants et 20%  de moins de 6 mois). Pour mener à bien toutes ses actions, le groupe Casino s’appuie sur un réseau de correspondants Promotion de la  Diversité  répartis sur l’ensemble de ses sites.
 
Combien de personnes en situation de handicap avez-vous recrutées sur l’année 2013 ?
 
Dans le cadre de notre précédent accord de 2011 à 2013, nous avons recruté 241 personnes dont 47 alternants et accueilli par ailleurs 191 stagiaires, nous avons atteint un taux d’emploi de 11,83%. (8.87 sans les minorations).

Quels types de postes proposez-vous ? Rencontrez-vous des difficultés pour recruter ? 
 
Tous nos postes sont ouverts aux personnes en situation de handicap. Nous recrutons essentiellement sur les métiers de bouche (boucher, poissonnier, boulanger…). Nous recherchons également des directeurs de magasin, cependant nous rencontrons des difficultés à trouver des candidats qualifiés sur ce type de poste.
 
Afin d’optimiser nos recrutements, nous participons à des journées de recrutement  en faveur de l’emploi des personnes handicapées, à des forums virtuels, mais également à des évènements dédiés au handicap, tel que les rencontres Handicafé et la web TV Handichats. Enfin, nous réalisons en partenariat avec des jobboards, du sourcing ciblé, comme notamment avec la société JobinLive.
 
Nous recrutons avant tout des compétences et un savoir-être et ce sont donc les recruteurs habituels qui traitent toutes les candidatures. Lorsque ces recruteurs souhaitent embaucher une personne en situation de handicap, ils se mettent alors immédiatement en relation avec la mission handicap, afin d’anticiper des éventuels aménagements de postes de travail.
 
Proposez-vous des postes en alternance ?
 

Oui, nous proposons des contrats de professionnalisation et d’apprentissage, en particulier pour les métiers de bouche et les postes de manager. L’alternance est un excellent moyen pour intégrer l’emploi tout en améliorant ses compétences.
 
 Que faites-vous au niveau du maintien dans l'emploi ?

 
Le maintien dans l’emploi est l’un des axes forts de notre politique handicap, car beaucoup de nos métiers sont physiques. L’anticipation est le meilleur moyen de réussir une action de maintien de l’emploi : lorsqu’une personne est en arrêt maladie nous proposons par exemple une visite médicale de pré-reprise avant son retour. Cela nous permet de faire un bilan sur ses aptitudes professionnelles et de mettre en place, si besoin, des actions d’aménagements organisationnels (horaires, contenus du poste de travail) ou techniques. Pour cela, nous travaillons en collaboration avec la médecine de santé au travail et des ergonomes.
 
Notre objectif est aussi d’accompagner les salariés à construire leur projet professionnel, en leur proposant des bilans professionnels et des formations administratives pour un reclassement à l’interne ou à l’externe.
 
Nous avons mis en place une plateforme téléphonique, « Juris Santé », pour répondre aux questions liées notamment au handicap. Nous attribuons une aide financière aux salariés handicapés et aux salariés, dont le conjoint ou l’enfant est handicapé et nous avons également mis en place le congé d’aidant familial, qui propose aux collaborateurs du groupe Casino de déposer sur un compte des jours de congés  et RTT non pris, afin de les offrir aux collaborateurs qui en ont besoin leur permettant de s’absenter pendant 12 jours ouvrables par an sans perte de rémunération afin d’accompagner leur ascendant, descendant ou conjoint atteint notamment d’un handicap ou d’une maladie nécessitant leur présence.
 
Comment faites-vous pour sensibiliser les salariés au handicap ?
 
Nous mettons en place différentes actions de sensibilisation en interne et en externe, afin de changer le regard sur le handicap : nous avons notamment créé un guide sur le recrutement et sur le maintien dans l’emploi des personnes handicapées. Nous sensibilisons les managers et les collègues sur le fait que le handicap arrive généralement en cours de vie, et que la majorité des handicaps sont invisibles.
 
Nous organisons des opérations commerciales sur différents produits et reversons les bénéfices à des associations. Nous travaillons par exemple avec la structure Handi’chiens, dont la mission est d’éduquer des chiens d’assistance permettant d’accompagner des personnes handicapées. Nous avons créé le module “Audicap“ qui favorise la communication avec les personnes sourdes et malentendantes. Cet outil permet notamment d’animer des réunions de sensibilisation et de trouver des conseils pour faciliter la communication entre les salariés.
 
Enfin, de nouvelles actions de sensibilisation seront menées en 2015 en particulier dans le cadre de l’anniversaire des 20 ans de la politique en faveur des personnes en situation de handicap.


Propos recueillis par Olivier Angelini